Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 08:04
ORGANISÉS PAR LE FESTIVAL THÉÂTRAL DU VAL D’OISE AVEC LE CONCOURS DE PATRICK PEZIN

EN COLLABORATION AVEC L’ADIAM VAL D’OISE
ET EN CORÉALISATION AVEC LA VILLE DE GONESSE
LE CONSEIL GÉNÉRAL DU VAL D’OISE PRÉSENTE :
JEUDI 13 ET VENDREDI 14 NOVEMBRE 2008

RENCONTRES AUTOUR DE L’ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET THÉÂTRAL :

L’ENSEIGNEMENT DE LA PRATIQUE THÉÂTRALE :
PAR QUI ? POUR QUI ? QUOI ? COMMENT ?

Face à la multitude des propositions qui mènent à la pratique de cette discipline multiforme qu’est le théâtre, du lycée à l’Université, de l’association de quartier aux conservatoires, en passant par les cours privés, il nous faut aujourd’hui répondre à la question déjà posée par Antoine Vitez : le jeu s’enseigne-t-il ?
S’il s’enseigne, que doit-on, que peut-on enseigner ?
Mais surtout qu’a-t-on le droit d’enseigner ?
C’est à cela que tenteront de répondre les intervenants de ces rencontres

AVEC LA PARTICIPATION DE :
Robert Abirached, Daniel Amar, Marcel Bozonnet, Michel Chiron, Michel Crespin, Yves Deschamps, Joël Dragutin, Jean-Jacques Epron, Jean-Felix Cuny, Alain Gautré, Yovan Gilles, Hubert Jappelle, François Jolivet, Marie-Judith Lemaire, Alain Léonard, Yves Marc, Bernard Mathonnat, Madeleine Mervant-Roux, Jean-Marie Pradier, Patrick Pezin, Julien Rosemberg, Françoise Valon, Marina Zinzius…

LIEU DES RENCONTRES :

Salle Jacques Brel
5 rue du Commandant Maurice Fourneau
95500 GONESSE
Pour se rendre à Gonesse :
Par la route : De Paris, Porte de la Chapelle prendre l'A1. Sortie : Le Bourget / Gonesse
En transport en commun : RER D, direction Orry-la-Ville, arrêt Villiers-le -Bel / Gonesse.
Puis bus n° 37 ou 23, direction Hôpital. Arrêt :
Arrêt : Salle Jacques Brel (Bus n°37) ou Hôpital (Bus n°23) (20 mn de bus)
Pour se rendre à la Salle Jacques Brel, dans Gonesse
Suivre les panneaux Centre Ville, puis les panneaux Salle Jacques Brel

Si vous êtes intéressé à participer à ces rencontres veuillez prévenir
le Festival Théâtral du Val d’Oise, soit par téléphone : 01 34 17 99 00,
soit par mail : pegetvo@thea-valdoise.org avant le vendredi 7 novembre

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 21:58
L'ART EN LIBERTE

Le passage à l'heure d'été a été institué en France en 1975. Ce choix, décidé suite au choc pétrolier de 1974, a alors pour objectif d'effectuer des économies d'énergie. Ce samedi est, en effet, le seul à dépasser les 24 heures, pour s'étaler 25 heures durant. Une originalité qui n'a pas échappée aux arts de la rue et à ses artistes. Ces derniers ont décidé de mettre à profit la spécificité de ce jour pour en faire « leur » journée. Le samedi 25 octobre 2008 sera donc la deuxième édition de Rue Libre!


Ruedutheatre est partenaire de Rue Libre! depuis sa 1ère édition.

Rue Libre!, kezako ?

Cette manifestation, née en 2007 dans le cadre du Temps des Arts de la Rue (programme triennal ministériel visant à accompagner les arts de la rue dans leur pérennisation) est loin d'être anodine. Ce jour-là, dans toute la France, les artistes de rue et de cirque se mobilisent. Dans leur ville ou régions respectives, ils jouent leurs créations ou proposent des actes relevant de la perturbation du quotidien. On pourrait penser à priori qu'il n'y a là rien de très différent avec ce qu'ils font le reste de l'année. Sauf que... Sauf que toutes les actions menées le sont bénévolement, dans un souci de sensibiliser public et élus locaux à la nécessité de soutenir leurs métiers.

La prise de conscience du travail réalisé par les artistes de rue est, plus qu'un besoin, une nécessité vitale pour cette discipline. En pleine expansion, à la créativité et au dynamisme sans pareil, les arts de la rue font éternellement figure de parent pauvre face aux autres secteurs culturels subventionnés (le budget global des arts de la rue alloué par le Ministère de la Culture représente moins de 1,6% du budget total consacré au spectacle vivant). Il importe donc de les soutenir au quotidien.

Des festivités de tous les côtés

Alors le 25 octobre, si vous oubliez le changement d'heure, n'oubliez pas d'aller soutenir les artistes de rue. Vous pourrez découvrir selon votre lieu de résidence un  "balayage d'idées reçues" place du Palais-Royal à Paris, un "débordement poétique de girafes" à Tours, une "soirée phare" à Villeurbanne, et bien d'autres rendez-vous à la ville mais aussi à la campagne en Bretagne, Bourgogne, etc...  (tout le programme sur www.ruelibre.fr) L'édition 2007 avait réuni plus de 1000 artistes autour de près de 300 manifestations, alors gageons que 2008 sera – au minimum! - égal au premier cru Rue Libre!. Et si vous ne pouvez pas sortir ce jour-là, branchez -vous sur la webradio éphémère, sur www.ruelibre.fr.

N'oubliez pas également de demander (et de poster!) les cartes postales distribuées ce jour-là. Rue Libre! étant cette année dédié à la liberté d'expression dans l'espace public et tourné vers les collectivités territoriales, la Fédération Nationale des Arts de la Rue a édité plusieurs milliers de cartes postales. Dans le but, là encore, d'interpeller les élus en leur demandant de soutenir au quotidien les arts de la rue sur leur territoire. Car si, au final, la disparition du passage à l'heure d'été n'aurait guère de conséquences sur notre quotidien, la lente extinction qui menace les arts de la rue (à côté des autres secteurs culturels) laisserait notre paysage culturel encore un peu plus exsangue.

Caroline CHÂTELET

Rue Libre, samedi 25 octobre, toute la journée, dans toute la France
Programme détaillé par régions, départements, villes : www.ruelibre.fr


Quelques Chiffres sur les arts de la rue :

−    Près de 1000 compagnies de rue en France
−    Depuis 1990, le nombre de compagnies répertoriées est en croissance constante (400 en 1990, 915 en 2008)
−    ces compagnies proposent plus de 2100 spectacles à la vente
−    On compte 217 festivals de rue. Ce chiffre s'est multiplié par 3 en 15 ans.

−    Répartition géographique des compagnies :
Les compagnies se concentrent principalement dans trois zones géographiques :
• L’Ile-de-France : 24 %
• Le Grand Sud (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, PACA) : 33 %
• L’Ouest (Bretagne, Pays de Loire) : 14%

−    Répartition par Budget : Le budget global des arts de la rue alloué par le ministère de la Culture est de près de 10 millions d’euros, soit moins de 1,6 % du budget total consacré au spectacle vivant. Un certain nombre de compagnies bénéficient du soutien de collectivités locales qui représentent aujourd’hui une part plus importante dans les budgets : 28 % contre 22,9% pour l’Etat.

−    Répartition par disciplines artistiques : De nombreux savoir-faire artistiques sont utilisés par les compagnies dans leurs spectacles. On retrouve au premier plan le théâtre, la musique, les arts plastiques, la
danse et les disciplines de cirque.

(Source : HorsLesMurs - Goliath 2008-2010)

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 14:41


*Centre Ressources Théâtre Handicap



Nous sommes heureux de vous informer que lundi 13 octobre 2008, au Palais de l’Institut de France à Paris, la Fondation Audiens Générations a récompensé la structure pour la création du cycle de rencontres accessibles "Le Maître et l’Apprenti" * et remis un prix de 10 000 € au membre fondateur et Directeur artistique, Pascal Parsat.

*Accessible à tous, une invitation à la rencontre et l’échange intergénérationnel entre des professionnels expérimentés et des entrants dans un métier du théâtre.

Plus qu’une récompense, ce prix est pour Regard’en France Cie un encouragement à poursuivre sa mission sur la voie qu'elle s'est fixée dès 1993, et dont l’objectif était déjà et demeure toujours de rendre le théâtre accessible à tous, en anticipant, innovant et créant : des spectacles, des outils de sensibilisation, d’information, de formation ; en proposant des accompagnements, des expertises, des conseils, des solutions, mais aussi des temps de rencontres, d’échanges, de réflexion, de progrès, pour l’insertion sociale et professionnelle. 

Tâchons de nous montrer dignes de cette marque d’intérêt et de confiance et saluons l’entrée de ce nouveau partenaire !



Pour ceux qui souhaitent découvrir ou retrouver les prochains rendez-vous du "Maître et l’Apprenti", profitez des 3 derniers rendez-vous :
Les lundis 20 octobre, 24 novembre et 15 décembre 2008, à 19h30.
A la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs,
Auditorium Saint-Germain,
4 rue Félibien, 75006 Paris.
L’entrée est gratuite.
Toutes les informations sur www.lefondstheatralsonore.com
 
Pour 2009,  nous préparons un coffret de DVD retraçant les métiers approchés qui sera consultable au Centre Ressources Théâtre Handicap, dont les portes ouvrent en janvier 2009
au 163 rue de Charenton, 75012 Paris.
 

 



Merci à tous les partenaires du "Maître et l’Apprenti" :

Le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Ile de France, La Ville de Paris, La Maison des Pratiques Artistiques Amateurs de la Ville de Paris, Audiens, Air France, la Fondation Orange, la Fondation France Télévisions.



 

Toute l'équipe de Regard'en France Cie
Centre Ressources Théâtre-Handicap
Cité Internationale des Arts
18 rue de l'Hôtel de Ville - 75004 Paris
Tél. : 01 42 74 17 87
Fax : 01 42 74 08 50
Sensibilisation : www.lesvisiteursdunoir.com
Formation : www.oclairdelalune.com

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 13:44
D'abord ce fut la surprise, pour beaucoup, quand il y a quelques jours, on apprenait une tentative d'OPA de la Comédie Française sur la Maison de la Culture de Seine Saint-Denis (la MC93). Le premier visé, le patron de la MC93 Patrick Sommier, découvrait à son insu les intentions interventionnistes de l'administrateur de la Comédie Française, Muriel Mayette, en son théâtre. Puis l'affaire prenait plusieurs virages. Notamment, la caution apportée dès ledébut par la Ministre de la Culture, Christine Albanel, pour favoriser le rapprochement entre ces deux grandes institutions théâtrales. Ou encore ce coup de théâtre provoqué par une grande partie des comédiens du Français emmenés par Denis Podalydès déclarant « nous n'irons pas à Bobigny... ».

Qu'en est-il aujourd'hui?
Muriel Mayette et Patrick Sommier se sont rencontrés ce mardi 14 octobre au ministère de la Culture où il leur a été demandé d'engager une réflexion « sur une collaboration à l’horizon de la saison 2011/2012 ».

Selon le communiqué du ministère, « les responsables de ces deux structures se sont accordés sur les modalités de travail suivantes. La place importante de la MC93 dans le panorama culturel français a été réaffirmée. L‘existence, le statut, l’identité, l’équipe ainsi que les ambitions artistiques de la MC93 ne sont en effet nullement remis en cause.La MC93 entend développer un travail théâtral original dans deux directions : d'une part l’international –à travers notamment le festival Standard Idéal- d'autre part les grandes équipes artistiques françaises. Elle est donc à la recherche de nouveaux partenariats. »

De son côté, « la Comédie-Française souhaite élargir son répertoire et son public et développer des échanges artistiques avec d’autres grandes troupes également françaises et étrangères. Ceci ne peut se faire sans le concours d’un grand théâtre doté de tous les équipements nécessaires. La Comédie-Française et la MC93 sont donc des partenaires pouvant mettre en commun des savoir-faire et une expérience complémentaires. » Et de conclure : « Cette collaboration future mérite le temps de la concertation et le soutien de l’État et des collectivités territoriales qui financent ces deux institutions. »

Autrement dit, donnons du temps au temps, mettons le dossier au frais, etc. Pas d'enterrement, mais... Tellement de choses peuvent encore arriver. Reste que ce dossier est beaucoup plus politique qu'il n'y paraît. Et qu'en l'état, certains responsables aimeraient bien voir tomber la forte tête qu'est Patrick Sommier.

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 18:05
La ville de Reims, métropole européenne active et attractive, organise pour la 1ère fois, Reims Scènes d’Europe du 6 au 29 novembre 2008. Cette manifestation de déroule dans les 7 principaux établissements culturels de la ville. C’est la 1ère fois, que la Ville a réussi à sensibiliser les responsables de ces structures autour d’un projet commun : participer ensemble à une programmation culturelle européenne ! Pendant 1 mois, plus de 20 spectacles venant de 15 pays différents seront proposés aux Rémois.

C’est la 1ère fois que différentes structures d’expressions artistiques comme le théâtre, la musique, la danse, le spectacle vivant de notoriété nationale acceptent de collaborer à un projet unique. Le résultat : une programmation riche et diversifiée.

Du 6 au 29 novembre, une vingtaine de spectacles venant de 15 pays d’Europe pour une trentaine de représentations seront présentés aux Rémois et dans toutes les disciplines : opéra, danse, théâtre, musique actuelle, jazz, spectacle vivant.

Des spectacles de qualité, rares, originaux seront présentés tout au long de cette manifestation. Pour le public, ce sera avant tout l’opportunité d’accéder à une culture européenne et ce dans plusieurs expressions artistiques. Le programme est disponible sur le site de la ville de Reims : www.reims.fr

Parmi les créations présentées au cours de ce festival, nous pouvons citer :

•    Pitié ! Alain Platel, les ballets C de la B/ Belgique au Manège les 18 et 19 novembre

•    Unter Eis (sous la glace), texte et mise en scène Falk Richter du Schaubühne de Berlin les 14 et 15 novembre à la Comédie

•    Tomatito Sextet Flamenco, Espagne le 29 novembre à la Cartonnerie

•    Progressive Patriot de Hasse Poulsen, Danemark festival de Djazz le 19 novembre au Domaine Pommery

•    La Flûte enchantée, Allemagne organisé par l’association Nova Villa au Grand Théâtre les 21 et 22 novembre

•    Trois jeunes compositeurs européens interprétés par les musiciens de Créations Mondiales Adrian Democ, Genoel Rühle von Lilienstern, et Sébastien Béranger / Slovaquie, Allemagne, France. Organisateur : Césaré le Samedi 22 novembre à 19 h à L’Atelier de la Comédie.

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 14:31
KompleXKapharnaüM organise "Parcours Croisés" du 27 au 31 octobre 2008.

Une semaine pour questionner et éprouver la relation de l'artiste à l'espace urbain qui se clôturera par une soirée itinérante dans le quartier de la Soie à Vaulx-en-Velin / Villeurbanne

Depuis 12 ans, KomplexKapharnaüM développe des créations in situ qui se nourrissent de la rencontre avec un territoire et ses habitants.
Au travers de "Parcours Croisés", la compagnie provoque la rencontre avec des artistes qui s'interrogent aussi sur l'espace urbain.

Durant une semaine de repérages et de rencontres, 4 artistes invités et associés à des artistes de KompleXKapharnaüM échangeront sur leurs pratiques et tenteront d'inventer de nouveaux modes de relation à la ville et ses habitants :
- Loredana Lanciano, chanteuse et performeuse italienne, notamment au sein du groupe Zur, travaillera avec Marcelo Valente, vidéaste depuis 2004 au sein de la compagnie.
- Hendrick Sturm partagera sa démarche d'artiste-promeneur  avec Marc-Antoine Granier,  compositeur des créations et installations de la compagnie.
- Enfin, Nicolas Henninger, architecte, et Julie Guiches, photographe, membres du Collectif Exyzt, s'adjoindront les compétences en construction et décoration d'Eric Guérin, collaborateur régulier de KompleXKapharnaüM.
 
Le territoire d'exploration proposé est celui-là même où la compagnie est implantée depuis une dizaine d'années : le Carré de la Soie, un quartier en pleine mutation urbaine, à la frontière de Vaulx-en-Velin et Villeurbanne.
A l'issue de la semaine, les participants de "Parcours Croisés" élaboreront plusieurs propositions artistiques, reflets de leurs perceptions du quartier, fruits de leurs collaborations.
Le vendredi 31 octobre, "Soirée Phare", le public pourra découvrir ces propositions, mêlant enregistrements sonores, vidéos, interventions en direct et installations au cours d'une ballade nocturne dans le quartier.

Cette manifestation s'inscrit dans la continuité de Rue Libre ! Journée nationale des arts de la rue.
 

Les interventions de KompleXKapharnaüM  utilisent des médias divers, vidéo, sons, collages, bricolages, scénographies urbaines et prennent place dans la ville et ses différents espaces. En parallèle de la création, KompleXKapharnaüM développe EnCourS, dispositif de résidence destiné à des équipes artistiques émergentes ou confirmées, de toutes disciplines, souhaitant expérimenter des formes dédiées à l’espace urbain.

Parcours Croisés / du 27 au 31 octobre 2008
Soirée Phare #01 / Vendredi 31 octobre 2008 / Gratuit
Rendez-vous à 19h30 au Château d'eau / rue des Canuts - Vaulx-en-Velin
A proximité du Métro A, Station Vaulx La Soie ou du Tram T3, arrêt Vaulx en Velin la Soie

Informations au 04 72 37 12 16 ou sur www.komplex-kapharnaum.net

Contacts
Compagnie KompleXKapharnaüM : Maud Robert – 04 72 37 94 78 -
06 64 38 50 12 -
m_robert@kxkm.net

Presse : anne lacombe – zinc production : 01 49 29 00 08 – zinc.prod@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 14:19
Invitée par la République tchèque au Festival de
Hradec Králové
 
La Compagnie Lux in Tenebris présente
 
PETITION et VERNISSAGE de Václav Havel
17 h.30 et 21 h.
Le 15 octobre 2008 au Studio Beseda
Hradec Králové
 
En présence de l’auteur
Voir la critique de Vernissage par Stephen Bunard:
http://www.ruedutheatre.info/article-20699074.html

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 15:39
Spectaculaire,
LA FÊTE DES SORTIES CULTURELLES
Du samedi 27 au dimanche 28 septembre 2008.
 
pour vivre la rentrée culturelle
>> un week-end au cœur de Paris dans un quartier en plein essor culturel, pour découvrir des talents, des opportunités de sorties, des tarifs imbattables, des réductions exceptionnelles…
>> Les 200 lieux d’Ile de France vous présentent en avant-première les meilleures sorties culturelles de l’année
>> 100.000 visiteurs attendus, amateurs de culture
>> 10.000 professionnels qui vont se rencontrer, échanger sur le métier, les pratiques…
>> Préparez toutes vos sorties 2008/2009 : avec votre famille, vos amis, pour vos enfants…
>> 2 jours de spectacles, de conférences, de débats, organisés par les fondateurs de Zurban.
 
ils seront là :
Village théâtre/ danse

Accès culture, Aktéon Théâtre, Art’aire Studio, Association Pain d’Epice, Avril en septembre, Bal du Moulin Rouge , Bobino, Café de la Gare, Carré Belle-Feuille, Casino de Paris, Caveau de la République, CDC / Biennale nationale de danse du Val-de-Marne, Cirqu’aouette, Comédie Bastille, Comédie de Paris, Comédie des Champs-Elysées, Conseil Général de Seine-et-Marne, Crazy Horse, Culture du cœur, Encore Productions, Escapades - festival jeune public, Espace Pierre Cardin, Festival d’Automne à Paris, Festival Depayz’arts, Folies Bergère, Fondation Orange, Groupe EAC, IESA, I.V.T. (international Visual Théâtre), La cachette des 3 chardons, Librairie Coup de Théâtre, Librairie le Coupe papier, Lido, Mairie du 13ème arrondissement, Maison des arts de Créteil, Mélo d’Amélie, Palais des glaces, Paris Cabaret Spectacle, Pariscope, Pépinière Théâtre (la), Petit Hébertot, Petit Montparnasse, Petit Théâtre de Paris, Regard’en France Cie, Résathéâtre, Splendid Saint-Martin, Studio des Champs-Elysée, Sudden Théâtre, Syndicat des Théâtres privés, Théâtre 13, Théâtre 14 J. M. Serreau, Théâtre Antoine - Simone Berriau, Théâtre Artistic Athévains, Théâtre Comédia, Théâtre de Gennevilliers, Théâtre de l’Atelier, Théâtre de l’Œuvre, Théâtre de la Bastille, Théâtre de la Commune, Théâtre de la Gaîté Montparnasse, Théâtre de la Huchette, Théâtre de la Madeleine, Théâtre de la Michodière, Théâtre de la Porte Saint Martin, Théâtre de la Renaissance, Théâtre de la Ville, Théâtre de Paris, Théâtre des 2 ânes , Théâtre des Abbesses, Théâtre des Bouffes du Nord, Théâtre des Bouffes Parisiens, Théâtre des Mathurins, Théâtre des Nouveautés, Théâtre des Variétés, Théâtre du Lierre, Théâtre du Palais Royal, Théâtre du Poche Montparnasse, Théâtre du Rond-Point, Théâtre Dunois, Théâtre Edouard VII, Théâtre Fontaine, Théâtre Hébertot, Théâtre La Bruyère, Théâtre Le Ranelagh, Théâtre Marigny , Théâtre Marigny – salle Popesco, Théâtre Michel, Théâtre Mogador, Théâtre Montparnasse, Théâtre Mouffetard, Théâtre National de la Colline, Théâtre Rive Gauche, Théâtre Saint-Georges, Théâtre Sylvia Montfort, Théâtre Tête d’Or – Jacqueline Bœuf, Théâtre Tristan Bernard, Théo Théâtre, Tick’Art, Union des théâtres de l’Europe, Vingtième théâtre.

Village musées / instituts culturels étrangers

Bétonsalon, Bibliothèque Nationale de France, Centre culturel de Russie , Centre culturel de Serbie, Centre culturel iranien, Centre culturel suisse , Centre des Monuments Nationaux, Centre India, Cinémathèque française, Cité nationale de l’histoire de l’immigration, Collège des Bernardins, FICEP (Forum des instituts culturels étrangers à Paris), Goethe Institut, Institut hongrois de Paris, Institut néerlandais, Jazzycolors, Les visites de Roland-Garros, Musée d’Orsay, Musée du quai Branly, Musée en Herbe, Musée national de la Renaissance Château d’Ecouen, Musée national du Sport, Muséum national , d’Histoire naturelle, Office belge de tourisme , Wallonie-Bruxelles, Office du tourisme et , des congrès de Paris, Parc et Château de Thoiry, Paris GO, Port autonome de Paris, Terre Entière.

Village opéra, musique classique, musiques actuelles

ATLA, Le village , des musiques actuelles, Centre musical Fleury , Goutte d’Or – Barbara, Cité de la musique, Concertclassic.com, Ensemble Bonsaï, Ensemble orchestral de Paris, IRMA, Les concerts de Radio France, One One One Wear, Opéra Comique, Opéra en plein air, Opéra magazine, Opéra national de Paris - Opéra Bastille et Palais Garnier , Orchestre Colonne, Orchestre Lamoureux, Orchestre national d’Ile-de-france, Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Châtelet,

Professionnels
Les acteurs du spectacle vivant rencontrent, dans un espace réservé, l'ensemble des interlocuteurs à même de répondre à leur problématique et à leurs questions quotidiennes.
Des ateliers seront mis en place pour aborder les différents sujets cruciaux.
ANPE culture spectacle , AUDIENS, Centre national du mime , Centre national du théâtre , Com’Com / Salarium , Crédit Coopératif , GMBA Baker Tilly, SACD,

En savoir plus : sur le site de Spectaculaire

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 01:15

"Durant quatre jours, sept salles de spectacle du Pays de Lorient se réunissent autour de quatorze propositions artistiques issues des quatre départements bretons et de trois régions extérieures. Cette rapide présentation chiffrée symbolise en fait la philosophie des Rencontres artistiques et professionnelles de Bretagne en Scène(s).



Association créée en 1987, Bretagne en Scène(s), Fédération de salles de spectacle, compte aujourd’hui 50 adhérents et développe les objectifs suivants : la mise en relation, la formation et l’information à l’attention des professionnels du secteur, le repérage, le soutien à la création et à la diffusion du Spectacle Vivant. A travers ces objectifs, se fait jour également la défense d’une certaine idée du Spectacle Vivant, de ses valeurs, basées sur la singularité d’une parole, d’un regard artistique dans un rapport de simplicité, de proximité avec le public, la population. Le projet de Bretagne en Scène(s) trouve également des prolongements dans son adhésion au projet politique du Réseau-Chaînon, Fédération des Nouveaux Territoires des Arts Vivants qui allie mouvement citoyen et engagement professionnel. Forte de quelque 250 adhérents à l’échelle nationale, la FNTAV porte les valeurs de l’éducation populaire, de l’éducation artistique et culturelle et le soutien à l’ensemble des champs disciplinaires du Spectacle Vivant.
Enfin, rien ne serait possible sans l’implication de l’ensemble des adhérents de Bretagne en Scène(s), des équipes des salles d’accueil des Rencontres artistiques et professionnelles, de nos financeurs, de nos partenaires et particulièrement de l’ADDAV 56, du fait de cette édition sur le territoire morbihannais. Qu’ils soient tous ici chaleureusement remerciés de leur participation à cette belle entreprise collective au service de la proximité et du dialogue entre Art et Population.

Du 23 au 26 septembre, professionnels et public pourront ainsi découvrir les dernières créations de onze artistes, groupes ou compagnies de la Bretagne, mais aussi trois invités de régions partenaires : Normandie, Pays de Loire, Rhône-Alpes. Au programme, pluralité, invention, qualité ; l’objectif, la rencontre avec tous 
ses possibles, toutes ses promesses."

Jean-Philippe Dhollande
Président de Bretagne en Scène(s)

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 20:44
Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, a réuni
les 21 et 22 juillet à Versailles ses homologues de l’Union européenne.
Nous publions ici le communiqué de presse:

La ministre a rappelé les quatre axes qu’elle souhaitait développer pendant la Présidence française pour promouvoir la dimension culturelle du projet européen :
-  valoriser et protéger le patrimoine européen et promouvoir son accès ;
-  protéger et encourager la créatio n et la diffusion culturelle à l’ère du numérique ;
-  promouvoir le dialogue interculturel et la diversité culturelle et
linguistique ;
-  valoriser la contribution de l’architecture au développement durable.
La première journée a été consacrée aux moyens de valoriser le patrimoine européen et d’en promouvoir l’accès, tout particulièrement à
destination des jeunes.


Les Ministres de la Culture ont notamment évoqué le projet de « Label
du Patrimoine européen ». Cette initiative, initiée par une quinzaine de
pays européens e n 2007, vise à mettre en valeur certains biens ou
certains lieux (monuments, sites naturels ou urbains, et lieux de
mémoire) emblématiques de l’histoire européenne. Ces sites ont
vocation, notamment à travers leur mise en réseau, à développer des
actions en faveur de l’éducation culturelle et artistique, l’accueil en
plusieurs langues, la valorisation de la création européenne, etc..
Il a été convenu de lancer les travaux au sein des instances
communautaires en vue d’e n faire un projet à 27. Le « Label du
patrimoine européen » pourra s’appuyer sur l’initiative
intergouvernementale, en en renforçant son impact. Il a été souligné
qu’une telle action, s’inscrivant dans le cadre de l’article 151 du Traité,
permettra de donner aux citoyens e ur opéens une conscience plus
tangible de leur héritage commun. Ce projet de valorisation du
patrimoine culturel pourra aussi contribuer à l’attractivité et au
développement é conomique des territoires de l’Union. Plusieurs
ministres ont insisté sur l’intérêt de faciliter l’accès de ces sites aux
jeunes.

Les Ministres de la Culture ont également abordé la question de la lutte
contre les trafics illicites de biens culturels dont sont victimes tous les
Etats européens. Il s’agit d’un véritable défi pour le patrimoine européen
qui fait l’objet d’un pillage croissant de la part de réseaux internationaux.
Ceux-ci tirent parti des différences entre les législations nationales et
des limites de la coopération entre Etats membres.

Christine Albanel, qui a souligné qu’il s’agissait d’une priorité de la
Présidence française, a insisté sur les mo yens de renforcer de façon
concrète la coopération entre Etats membres. Dans ce domaine, l’Union
européenne peut apporter une valeur ajoutée. La connexion d es bases de
données nationales re censant les objets volés constitue une des pistes
qui seront approfondies, à 27, dans les prochains mois.

La lutte contre le trafic de biens culturels sera abordée à plusieurs
reprises au cours de la Présidence française, en particulier dans le
domaine des musées (colloque européen des responsables de musées et
d’institutions organisatrices d’expositio ns, organisé à Paris le 2 3 octobre
prochain) et dans celui des archives (colloque sur la lutte contre le trafic
illicite d’archives, qui se tiendra à Roubaix du 18 au 21 novembre 2008).
Lors de la jo urn ée du 22 juillet, les Ministres de l’audiovisuel ont abordé la
révision du cadre réglementaire communautaire des communications
électroniques (« Paquet télécom »). Ils ont rappelé la nécessité de
préserver à cette occasion l’équilibre entre impératifs d'optimisation
économique et les objectifs d’intérêt général tels que le pluralisme des
médias, la diversité culturelle et linguistique ou l’aménagement du
territoire.

Au total, les ministres en charge de l’audiovisuel ont souhaité appele r, sur
ces différents points, l’attention de leurs collègues en charge des
télécommunications, ainsi que cell e des députés européens et de la
Commission, sur la nécessité de prendre en compte les spécificités et les
objectifs du secteur audiovisuel dans la révision du « Paquet télécom ».

La protection du droit d’auteur et des droits voisins sur les réseaux
numériques a également été évoquée par les ministres. Il s’agit en effet
d’un enjeu ce ntral, aussi bien pour l’avenir des industries culturelles – qui
élaborent les contenus musicaux et audiovisuels – qu e pour celui des
opérateurs de communications électron iq ues – qui sont appelés à devenir
le principal réseau de distribution de ces œuvres. Or, le piratage des
œuvres en ligne, en portant atteinte à la rémunération des créateurs, fait
obstacle à un partage équitable des produits de la croissance que
génèrent conjoi ntement les industries culturelles et de communications.
Il a été souligné qu’il était capital d’amélior er l’information des
consommateurs sur les droits d’auteur attachés aux œuvres diffusées en
ligne et de les sensibiliser aux conséquences du piratage sur la création et
la diversité culturelle. De plus, l’ensemble des acteurs – de la Culture
comme des réseaux de communication – doivent s’associer dans la lutte
contre le piratage et pour le développement d’une offre légale plus
attractive pour le consommateur.

Enfin, Christine Albanel a rappelé les réflexions engagées par la PFUE
sur les médias de service public à l’re numérique, notamment à
l’occasion du colloque qui s’est tenu à Strasbourg les 17-18 juillet.
L’importance du modèle européen du service public audiovisuel a été
réaffirmée ainsi que la nécessité de préserver la subsidiarité d ans ce
domaine, c’est-à-dire la possibilité pour les Etats membres de garantir les
moyens de développement du service public de l’audiovisuel.


Les ministres se réuniront à nouveau à Bruxelles le 20 novembre 2008 à
l’occasion du Conseil « Education, Jeunesse et Culture », et adopteront
des co nclusions, notamment sur le « Label du Patrimoine européen » et
sur le développement et la protection contre le piratage des contenus
créatifs en ligne.

Stephen BUNARD


Partager cet article

Repost0

Chronique Fraîche