Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvez nos critiques théâtrales sur :
Les informations sur nos cours d'improvisation théâtrale à Paris :

Musarder



Inscrivez-vous
au Club des abonnés (gratuit)




Découvrez nos cours d'improvisation théâtrale

Tous niveaux - 7e année

Les inscriptions sont ouvertes pour les cours d'improvisation à Paris qui débutent en septembre. Au choix, en français ou en anglais.



Nouveau !

Rejoignez notre cours d'impro en anglais :



Coaching prise de parole

           

Mois Après Mois

Festival d'Avignon

2 avril 2005 6 02 /04 /avril /2005 00:00

LE CHANT FINAL M'A CHAMBOULÉ LE CŒUR !

C’est avec ce spectacle que débutaient pour moi les VIe Rencontres européennes théâtres banlieues 2005. Et ce fut un début qui me mit en joie. Il faut d’abord savoir qu’El Barrio est le résultat d’une année de travail, à l’ancienne, sué par vingt-sept personnes en atelier théâtral. Ça mérite déjà amplement le respect.

Ensuite, je pense que le résultat est tout à fait honorable, sans pour autant l’écraser du mot de « chef-d’œuvre », trop lourd pour les ambitions modestes de Théâtre Océan-Nord. La première partie d’El Barrio est un peu foutraque, brouillonne, inégale. Il faut exposer la situation, raconter l’histoire de ce quartier, « el Barrio », et nous y installer. C’est un peu long, redondant, et, j’ose le dire, j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver, tant les personnages foisonnent. En revanche, une audace inattendue m’a particulièrement réjoui : le mariage de deux lesbiennes, dont l’une, qui plus est, est commissaire de police ! C’est révélateur de la chaleur humaine et de la tolérance régnant parmi ces déclassés, ces mis au rebut de la société, qui se débrouillent comme ils peuvent pour survivre. Avec malice, invention et solidarité.



La deuxième partie, plus dense, plus « carrée », emporte l’adhésion, notamment à partir de l’apparition du « sociologue ». Le chant final, hommage des habitants à leur quartier, qu’ils doivent quitter, m’a chamboulé le cœur comme une déchirure gorgée de tendresse et d’humanité.

Tous les comédiens se donnent comme un cadeau offert au public, ne mégotent pas leur plaisir de jouer. Je veux citer néanmoins Jean-Bastien Tinant, Andrea Bellagamba, Viviane Defosset, Saida Lahbi, Jessica Willocq, Redouan Fettouh et Celia Miels, qui brillent plus particulièrement.


El Barrio, spectacle d’atelier animé par Isabelle Pousseur, Rosa Gasquet, Amid Chakir, assistés de Guillemette Laurent
Théâtre Océan-Nord 63-65, rue Vandeweyer 1030 Bruxelles
Tél. : +32 2 242 96 89 – Télécopie : +32 2 216 59 57
Courriel : oceannord@skynet.be
Avec : Mohamed Agounadh, Andrea Bellagamba, Hafid Boumédien, Damienne Brohée, Madeleine Camus, Marie Decleire, Laura De Clerk, Viviane Defosset, Sabrina Dhondt, Mohamed Elkadi, Assia El Mhaier, Rachid Faratou, Redouah Fettouh, Abdel Gandouz, Soraya Gandouz, Mehdi Gandouz, Saïda Lahbi, Olivia Lemmens, Celia Miels, Faustine Noiret, Matteo Ribo, Romane Rombaux, Camille Termonia, Martin Thomas, Jean-Bastien Tinant, Juliette Vanpeteghem et Jessica Willocq
MPT Champfleury, 2, rue Marie-Madeleine • Avignon
Mercredi 30 mars à 19 heures et jeudi 31 mars 2005 à 14 heures

Partager cet article

Repost0

commentaires

Daniel Faure 09/10/2006 22:50

Ce spectacle ne mérite pas d'éloge quelconque et brille par l'absence manifeste de manque d'encadrement. Les comédiens semblent perdus et chacun tente  son petit one man show avec plus ou moins de réussite. Je ne retiendrai pas les mêmes noms que l'auteur du commentaire précédent. Assia El Mhaier a retenu toute mon attention bien qu'ayant très peu de place durant le spectacle, ainsi  que Camille Termonia qui joue tout en retenue, sans grimace, sans grimage. Leurs prestations agissent comme une bulle d'air, de fraicheur et de charisme. En ce qui concerne le jeu des autres comédiens amateurs seul l'anthousiasme dont ils font preuve, fait plaisir à voir.

admira 09/07/2005 00:36

j'ai adoré ce spectacle, je le conseil a chacun

Chronique Fraîche